Un projet au nom des droits de l’enfant

Dans le cadre de l’exécution de son projet : « Sensibilisation aux droits de l’enfant et prévention du phénomène Enfants en Situation de Rue à Ngozi », l’Observatoire INeza Droit de l’Enfant au Burundi (OIDEB) a pu fournir du 18 février au 9 octobre 2013, des services d’aide légale au profit de 159 Enfants en Situation de Rue (ESR) de la Province Ngozi

Sur les 159 enfants en situation de rue, écoutés dans ce cadre, indique Marie Goreth GIRUKWISHAKA, la Coordinatrice Nationale de l’OIDEB, 31 jeunes filles poursuivies dans l’affaire « Zebiya » » (une secte interdite par le ministère de l’intérieure), 59 enfants en situation de rue ont été accompagné et bénéficié d’un suivi extrajudiciaire, 20 autres  ont eu un suivi juridique  et bénéficié d’une assistance de première ligne.

Actuellement, souligne la coordinatrice, sept  dossiers sont pendants devant les cours et tribunaux. Les autres cas ont été référés ailleurs (Giriyuja, ASF, Giriteka)

Ainsi, ce programme est géré par 2 assistants juridiques chargés, d’écouter les requérants mineurs (ou autre) qui se présentent pour solliciter un appui ou une assistance de nature juridique; de les éclairer sur leurs droits et devoirs lors de l’écoute; d’aborder et Ecouter les ESR à travers les cliniques juridiques mobiles au niveau des sites où se rencontrent régulièrement les ESR au Chef lieu de province Ngozi ; de recevoir les cas d’abus des mineurs référés par les autres partenaires  locaux.  Ils bénéficient ainsi  de l’orientation, l’assistance juridique et judiciaire ou d’un référencement vers les autres partenaires si leurs cas ne sont pas éligibles dans le cadre dudit projet.

Tandis que l’Observatoire Ineza Droit de l’Enfant au Burundi (OIDEB) s’occupe du volet juridique, Giriyuja, son partenaire dans ce projet, en consortium s’occupe du volet social (soins de santé, scolarisation, etc.) et KIYO apporte essentiellement un soutien financier et un renforcement des capacités.

 

 

 

Copyright

  • © Karen Nachtergaele
Bulletin